“Pourquoi pas !“ : la nouvelle websérie des Ratons Rêveurs

Peut-être le saviez-vous déjà, peut-être que non, mais : en 2016, avec des amies, j’ai créé un collectif, que nous avons appelé Les Ratons Rêveurs. C’était à l’époque où nous étions encore étudiantes.

Entre 2016 et 2017, nous avons créé une dizaine de courts-métrages faits-maison, et nous avons participé à deux 48H Film Projects.
Puis il y a eu une grosse pause d’environ deux ans et demi, pour plein de raisons – chemins de vie qui bifurquent, emplois du temps qui changent, autres ambitions professionnelles, etc.

Mais aujourd’hui, nous revenons avec notre dernière création, la websérie “Pourquoi pas !“.
Voici déjà une vidéo qui présente notre projet :

Pour l’instant, nous avons tourné cinq épisodes.
Le premier a été mis en ligne hier, le voici !

Résumé : Cynthia est une comédienne qui a du mal à trouver sa place dans le milieu. Mais aujourd’hui, elle a pris une grande décision, et elle compte en faire part à son amie Coline.

Épisode avec : Cynthia Soto, Coline Peyrony

Il y aura donc un épisode chaque vendredi à 18h.
Si vous voulez vous tenir au courant des actualités des Ratons Rêveurs, vous pouvez vous abonner à notre chaîne YouTube, et nous suivre sur Facebook et sur Instagram !

Je suis vraiment ravie que le collectif ait repris ses activités. Nous avons encore plein de choses à vous montrer !

Alors à bientôt.

 

PourquoiPas2

Vidéo-documentaire : ma marche sur les GR 70 et 700

Durant l’été 2019, je suis allée marcher pendant deux semaines sur le GR 70 (chemin de Stevenson) et le GR 700 (chemin de Régordane).
Vous pouvez d’ailleurs en voir quelques photos sur mon site ou sur mon Tumblr.

J’ai ainsi traversé trois départements du sud de la France : la Haute-Loire, la Lozère et le Gard.
J’ai filmé quelques moments de ma marche, sans trop en abuser non plus : sur deux semaines, il y a moyen d’avoir beaucoup de rushes ! Et je voulais pleinement profiter de mon expérience sans trop me laisser parasiter par mon envie de filmer.

J’ai saisi l’occasion du confinement pour enfin assembler, monter tous les rushes qui dormaient dans mon ordinateur depuis plus de six mois.
Voici donc une vidéo-documentaire sur cette magnifique randonnée :

Pendant ces deux semaines, j’ai vu de superbes paysages et j’ai fait de jolies rencontres.
J’ai eu quelques petites galères aussi.

Je vous laisse regarder cette vidéo pour en savoir plus.

À très bientôt !
(J’aurai d’autres nouvelles à annoncer prochainement.)

Monsieur Covid

Oui, j’ai décidé de l’appeler comme ça. Monsieur Covid.
Bien qu’il me semble inutile de l’expliquer, je le fais quand même : Monsieur Covid désigne le Covid-19, ce type de coronavirus qui se répand avec ardeur et détermination sur toute la planète.

C’est incroyable ce que nous sommes en train de vivre. Je parviens à peine à le réaliser.

J’ai fait partie de ceux qui ont longtemps minimisé la gravité de la situation, jusqu’à récemment. Je ne me suis pas particulièrement tenue informée sur l’évolution de la maladie en Chine. J’ai davantage prêté attention à Monsieur Covid quand celui-ci a frappé l’Italie de plein fouet, mais je pense qu’une partie de mon cerveau ne voulait pas y croire. Le déni est un mécanisme de défense comme un autre.

Puis, en quelques jours, j’ai reçu un sacré coup de massue. Quand de plus en plus d’événements culturels et sportifs ont été annulés ou reportés, puis quand le théâtre dans lequel je travaille a fermé ses portes, ainsi que tous les restaurants et commerces jugés non-essentiels, là j’ai compris. Le confinement commençait véritablement. Et j’ai su que ça durerait un bon moment. Comme en Chine, comme en Italie.

Chacun réagit différemment face à ce qu’il est en train de se passer.

Contrairement à d’autres, je n’ai pas eu peur. La maladie ne m’effraie pas.
Par contre, je me suis sentie oppressée. Je me suis imaginée confinée dans mon studio parisien, toute seule, pendant des semaines, sans possibilité de sortir ni de voir mes amis (dont la plupart ont quitté Paris pour aller se confiner ailleurs en France). Même si je suis habituée à travailler de chez moi, même si je sais très bien m’occuper et que j’ai toujours plein de choses à faire, ces semaines de solitude forcée m’ont paru horribles. Je les aurais surmontées, c’est sûr, mais je m’imaginais très mal le vivre.

Je suis donc allée m’installer chez ma mère, qui habite à Paris aussi. Je me suis dit que le confinement à deux serait plus facile à vivre que le confinement en solo, et en plus son appartement est plus grand que le mien. À cette décision, je me suis vite sentie soulagée, et je ne la regrette pas aujourd’hui.

 

 

Pour l’instant, ça va bien.

Paris s’est vidée, ce qui lui donne une atmosphère étrange, elle d’habitude si bruyante et agitée (mais oh que j’aime cette ville malgré tout !).
Le printemps qui s’installe, les bourgeons qui sortent, les oiseaux qui pépient, le soleil qui vient poser ses rayons sur le parquet du salon : on se sentirait presque en vacances. Je regarde les infos tous les soirs pour me tenir au courant des nouvelles qui changent de jour en jour, mais aussi pour bien me rappeler que ce ne sont pas des vacances, justement. L’épidémie est arrivée sur le territoire, les soignants travaillent sans relâche et nous nous devons de les aider en respectant les consignes édictées par le gouvernement.

J’ai bien conscience que nous n’en sommes qu’au début.
Je ne sais pas comment je me sentirai d’ici une, deux, trois semaines. Je ne sais pas quels changements cette situation inédite va provoquer dans nos vies, dans notre façon d’appréhender le monde et la société actuelle. Mais il est sûr que ça va bousculer beaucoup de choses. Et je suis certaine que des choses très positives découleront de cette crise que nous traversons.

Alors, haut les cœur. Je continuerai à dessiner, à écrire, à produire des vidéos.
J’ai beaucoup de projets, beaucoup d’idées, et ce n’est pas ce Monsieur Covid qui va m’empêcher de les réaliser !

Prenez soin de vous, surtout. Je vous laisse avec un dessin que j’ai réalisé il y a quelques jours (si vous me suivez sur Facebook ou Instagram vous l’aurez vu) et que j’ai baptisé “Coronamour“. N’oublions pas de nous aimer, même de loin.

À bientôt.

Coronamour

 

2019, des pages se tournent. 2020, vers la nouveauté

2020

Puisqu’il est coutume de le faire : je vous souhaite une merveilleuse année 2020.

Je ne sais pas comment a été 2019 pour vous.
En tout cas, à chaque nouvel an, ainsi qu’à mes anniversaires, j’aime dresser un bilan de ce qu’il s’est passé, de ce que j’ai accompli, afin de bien en prendre la mesure et de voir plus concrètement à quel point j’ai avancé. Essayer de résumer une année entière, c’est difficile, mais quelque part ça me fait me sentir bien. Parce que je parviens à en dégager un schéma, une tendance, une arborescence ; je peux voir quel chemin j’ai pris et décider si ça me convient ou s’il y a des choses qu’il est bon que je modifie.

Je dirais que 2019 a été, pour moi, une année à la fois intéressante et étrange. Il y a eu de magnifiques moments comme des moments vraiment difficiles.

Nous entrons dans une nouvelle décennie : je pense que ce n’est pas anodin. Que ce soit autour de moi, dans mon entourage, ou pour moi-même, en 2019 beaucoup de pages se sont tournées. Des projets, des travaux de longue haleine se sont achevés. Je ressens une forte envie de changement, de mouvement, de renouveau – en moi, ainsi que pour les personnes qui m’entourent. Ça bouillonne, ça bouge. Il me semble que c’est un mouvement global ; du moins, c’est comme ça que je le ressens.

Pour ma part, j’ai une forte envie de changement. De passer à l’étape supérieure dans pas mal d’aspects de ma vie, de prendre un nouvel élan, de peut-être effectuer un tournant, sans pour autant savoir où ça va me mener.
Tout mon discours n’est pas très concret, je le sais bien.
Mais c’est que pour l’instant je ne suis pas très claire avec ce que je souhaite. Je navigue entre deux eaux, je ne sais pas encore où me situer. Ce n’est pas grave. Les révélations, les décisions viendront au moment venu. Je suis confiante. Inutile de faire des choix précipités.
Ce n’est pas forcément un état confortable, mais c’est un état nécessaire. Des choses très intéressantes et constructives naissent souvent des remises en question et des envies de changement. Je suis certaine que ce sera le cas : alors, à ce moment-là, quand mes décisions seront plus claires, je vous en parlerai plus en détail.

En tout cas : je vais bien. C’est le principal.
Pour le reste, je gère, je m’en charge.
Je vais revenir avec tout un tas de chouettes projets, je le sais.

Alors, à bientôt.
Et encore une très belle année à vous.

Retour de « Lire en Poche » (Gradignan) + quelques nouvelles

Je viens de m’apercevoir que ça fait plusieurs mois que je n’ai pas posté d’articles sur mon site. Il est temps d’y remédier !

Ce week-end, j’étais au salon Lire en Poche de Gradignan (près de Bordeaux), en compagnie d’Anne-Laure Bondoux, pour notre fameuse lecture dessinée de L’Aube sera grandiose.

C’était un très chouette moment, merci à tous d’être venus nous voir lors du spectacle et des séances de dédicace !
Un grand merci également à toute l’équipe du salon pour nous avoir si bien accueillis et pour vous être si bien occupés de nous.
Voici quelques photos, prises par Azilis (merci à elle aussi !) :

 

À part ça, que deviens-je ? Que fais-je ?
Beaucoup de choses, dont je vous parlerai plus en détail dans un prochain article.
Mais je peux déjà dire que mes projets et mises à jour concernent les Ratons Rêveurs et les Ateliers de Coline. Je peux aussi dire que ça porte sur le dessin, l’écriture, la vidéo.

Bref.
En attendant que j’en dévoile plus, vous pouvez suivre mes actualités sur ma page Facebook ou sur mon compte Instagram ! En ce moment, je participe à l’édition 2019 de l’Inktober. Vous pouvez voir mes illustrations sur Facebook ou Instagram, ainsi que sur mon blog.

Voilà ! Pas mal de choses sont en préparation, mais vous serez mis au courant très prochainement.

À bientôt !

Un moment grandiose pour le Printemps du livre de Montaigu !

Il est vrai que je fais beaucoup d’articles de remerciements, mais ces remerciements me semblent être la moindre des choses.

Comme d’habitude, ma mère et moi aimons toujours autant présenter notre lecture dessinée de L’Aube sera grandiose. À force de le faire, c’est devenu un petit spectacle assez rôdé. Nous aurons d’autres occasions de le montrer, ça commence à ressembler à une tournée !


C’est toujours aussi agréable d’avoir ces chouettes retours du public, et de ce fait de vous rencontrer. J’avoue être encore agréablement surprise de voir vos visages ravis après la représentation, puis en dédicace !
Mais je sais que ce duo mère/fille, aussi bien dans le roman que dans la réalité, peut émouvoir et toucher. Plus je fais ce spectacle et plus je dédicace avec ma mère, plus je m’en rends compte.

Merci à tous d’être venus si nombreux.
Merci à toute l’équipe du Printemps du livre de Montaigu de travailler d’arrache-pied pour que tout se passe pour le mieux, et merci aux techniciens du Théâtre de Thalie qui nous ont permis de présenter notre lecture dessinée dans les meilleures conditions.

C’était un super moment !

Capture d’écran 2019-04-10 à 15.19.24

Lecture dessinée de « L’Aube sera grandiose » pour le Printemps du livre de Montaigu !

Les lectures dessinées continuent !

Retrouvez-moi avec Anne-Laure Bondoux pour le Printemps du livre de Montaigu, le dimanche 7 avril 2019 à 11h45, pour une lecture dessinée de L’Aube sera grandiose (Gallimard Jeunesse).
Ça se déroulera au Théâtre de Thalie.

C’est toujours un vrai plaisir de faire ces lectures et de vous rencontrer.
Je suis certaine que ce sera très chouette !
Je vous attends.

 

Capture d’écran 2019-04-03 à 13.55.37

Ma marche sur le GR Tour du lac d’Annecy en vidéo

Durant l’été 2018, j’ai décidé d’aller parcourir, pendant quelques jours, le GR Tour du lac d’Annecy. Ayant déjà quelques marches à mon actif, notamment sur l’un des chemins de Compostelle, je me suis dit que c’était à ma portée.

Alors j’ai pris ma caméra et mon micro avec moi, et j’ai filmé mon expérience.
Les vidéos de voyage, les documentaires de voyage m’intéressent depuis longtemps, et j’ai voulu me prêter à l’exercice, à ma manière. Voici donc la vidéo résultat, à mi-chemin entre le documentaire et le carnet de bord :

J’ai beaucoup aimé le faire, et je souhaite renouveler l’expérience dès que possible.
Bon visionnage !

Un moment GRANDIOSE pour la Nuit de la lecture à Lyon !

Ce samedi 19 janvier, Anne-Laure Bondoux et moi étions invitées à la librairie Vivement Dimanche, à Lyon, à l’occasion de la Nuit de la lecture.

Si vous n’aviez pas suivi jusque-là : en septembre 2017, le roman L’Aube sera grandiose (Gallimard Jeunesse), écrit par Anne-Laure Bondoux (ma mère), et que j’ai eu le plaisir d’illustrer, est paru en librairie.
Depuis, le roman fait son bonhomme de chemin et rencontre un public varié et toujours plus nombreux.

À l’occasion des salons du livre de Montreuil, Paris et Grenoble, ma mère et moi avons créé un petit spectacle : nous lisons des extraits choisis du roman, et à certains moments je m’éclipse pour dessiner en direct pendant que ma mère continue de lire.

Nous avons débuté la Nuit de la lecture par ce spectacle. Puis un groupe de lectrices, ainsi que les comédiens Denis Déon et Marianne Pommier, ont pris le relais et ont lu d’autres parties de L’Aube sera grandiose.
Une centaine de personnes ont navigué entre la bibliothèque, la librairie et un bel atelier d’artistes, afin de suivre les aventures de Nine et Titania.

La soirée a été superbe, très réussie, chaleureuse, intense, bref : GRANDIOSE.

Maintenant, place aux remerciements !
Merci à toute l’équipe de la librairie Vivement Dimanche, et plus particulièrement à Maya, de nous avoir si bien accueillies et pour avoir tout organisé avec brio.
Merci à Myriam et Olivier pour avoir filmé ces magnifiques instants.
Merci aux superbes comédiens Denis Déon et Marianne Pommier, ainsi qu’au superbe groupe de lectrices, d’avoir lu L’Aube sera grandiose : vous avez amené une autre vie au récit et c’était un bonheur à entendre !
Merci à la bibliothèque et à l’atelier d’artistes pour nous avoir hébergés pendant ces quelques heures passées ensemble.
Et enfin : merci à toutes celles et à tous ceux qui sont venus nous voir, nous écouter, discuter avec nous. Voir vos sourires et vos visages ravis m’a procuré beaucoup de joie.

Vraiment : merci à tous du fond du cœur.

À très vite !

capture d_écran 2019-01-20 à 15.40.43

« L’Aube sera grandiose » pour la Nuit de la lecture à Lyon !

Cette année, c’est la troisième édition de la Nuit de la lecture.

Cet événement consiste à promouvoir le livre et la lecture auprès de toutes sortes de publics, et ce partout en France et à l’étranger.
Dans de nombreuses librairies et bibliothèques, des lectures, des rencontres, des projections, des expositions, des spectacles, des conférences, des ateliers, des jeux autour de l’univers du livre sont organisés.

Et cette année j’ai le plaisir d’en faire partie !

Anne-Laure Bondoux et moi-même vous donnons rendez-vous le samedi 19 janvier 2019 à la librairie Vivement Dimanche à Lyon !
Au programme : lecture dessinée de L’Aube sera grandiose, dédicaces, discussions et autres joyeusetés – le tout entre 18h et 23h.

Venez donc nous voir, ce sera super chouette !
À très vite.

 

capture d_écran 2019-01-15 à 11.11.30